L’une des nombreuses nouveautés 2021 de la formation CGTL réside dans son approche par le design fiction (Sterling, 2005 ; Bleecker, 2009). L’approche par le design est une réflexion de CGTL de longue date, accompagnée par des professionnels aguerris comme Baptiste Ridoux de la Quincaillerie, Simon Laurent Réseau des Fablabs français, et aussi Pascal Desfarges, société RETISS et fondateur du Département des Petits Mondes[1]. Cette année inscrit comme brique complémentaire l’aspect fictionnel, qui répond aux besoins de porteurs de projet de tiers-lieux comme de gestionnaires de tiers-lieux déjà existants.

Poursuivant les démarches de prospectives, nécessaires à tout projet au long court, le design fiction est un outil de prototypage du tiers-lieu, d’une activité ou d’un événement à imaginer, pour un avenir souhaité, souhaitable ou au contraire à ne surtout pas voir advenir. L’exercice permet de se projeter concrètement dans un ou plusieurs artefacts qui soulignent les risques, les dangers et les opportunités qui pourraient se présenter dans un cadre défini artificiellement.

De plus, la temporalité joue un rôle fondamental dans l’exercice du design fiction. En effet, si le court terme et le moyen terme sont imaginables facilement, le long terme est un exercice complexe de prospective. Souvent proposée à partir de modélisation et de datafication, la prospective tend à utiliser ce que l’on connaît déjà pour prédire l’avenir. La science-fiction, elle, ouvre la porte de l’Inconnu grâce à l’imaginaire et la littérature, les grands oubliés de cet exercice de prospective. Alors que les sciences naturelles et technologiques se sont largement inspirées du biomimétisme (grâce à notre génie des Lumières, entre autres), du cinéma et des fantasmes artistiques, les sciences de gestion et du management n’osent pas encore franchir franchement le pas.

Pour appliquer cette méthode de projection fictionnelle de la création d’un tiers-lieu, nous irons, d’une part, chercher l’inspiration dans les univers (cinéma et littérature) les plus connus, creusant les problématiques qui vous semblent les plus urgentes à résoudre ou les plus impactantes pour votre tiers-lieu d’aujourd’hui.

D’autre part, nous produirons grâce à la méthodologie du design un prototype de votre tiers-lieu qui vous ressemblera (ou au contraire que vous fuirez à tout prix !).

Ces deux aspects vous permettront de concrétiser votre projet dans sa matérialité et dans l’expression de vos plus grands talents de storytelling entrepreneurial.

Et pour approfondir votre curiosité, l’événement RGCS (partenaire académique de longue date) #OWEESF à ne pas manquer lors du festival Les Imaginales d’Epinal, du 14 au 17 octobre 2021!

[1] L’association Département des Petits Mondes a pour objet de produire des actions, événements, colloques et dispositifs autour de la résilience, des biens communs, de la transition écologique et de l’économie circulaire sur les territoires dans un mode participatif et contributif avec les citoyens.